L’Aperçu du marché du travail dans l’industrie minière canadienne dépeint une industrie en cours de relance

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE – Ottawa (Ontario), 16 novembre 2018 – Le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (Conseil RHiM) a publié le rapport Aperçu du marché du travail dans l’industrie minière canadienne 2019. Composante vitale de l’économie canadienne, le secteur minier a connu une forte hausse au niveau du développement au début des années 2010. Cette période a été suivie d’un ralentissement, qui s’est poursuivi au-delà de la moitié de la décennie. Le rapport 2019 du Conseil RHiM montre que les perspectives économiques de l’industrie minière canadienne s’améliorent.

« L’industrie minière est caractérisée par sa nature volatile et cyclique. Elle doit également relever des défis en ce qui a trait aux lacunes sur le plan des compétences et à la pénurie de main-d’œuvre, qui risquent de faire dérailler les opérations », a déclaré Ryan Montpellier, directeur général du Conseil RHiM. « Il est essentiel d’étudier les défis et les tendances ainsi que leur évolution prévue au cours de la prochaine décennie pour s’assurer que les entreprises et les établissements d’enseignement postsecondaire sont prêts pour l’avenir. »

L’Aperçu du marché du travail dans l’industrie minière canadienne examine les tendances et les défis récents en se penchant sur divers indicateurs qui influencent les perspectives économiques de l’industrie. Le rapport 2019 du Conseil RHiM s’appuie sur les perspectives antérieures pour ainsi définir le profil de la main-d’œuvre actuelle de l’industrie minière canadienne et établir les prévisions des besoins en matière d’embauche et du talent disponible au cours de la prochaine décennie (2019-2029). Principales conclusions :

  • Selon le scénario de référence, plus de 97 000 travailleurs devront être embauchés au cours de la prochaine décennie en vertu d’un scénario de base. Selon un scénario de croissance, ce nombre pourrait atteindre 135 000.
  • Il existe encore des lacunes dans certaines catégories professionnelles principales, comme les gens de métier et le personnel en production, les techniciens et les technologues, ainsi que les postes de supervision et de gestion.
  • Le programme de premier cycle en génie minier a connu une baisse des inscriptions de 12 % entre 2015 et 2016, soit la baisse la plus importante de tous les programmes d’ingénierie.

Outre le portrait de l’industrie dressé grâce aux analyses et aux prévisions, l’Aperçu du marché du travail dans l’industrie minière canadienne 2019 du Conseil RHiM met en lumière des sujets d’une pertinence particulière pour l’industrie minière canadienne. Voici certains des sujets abordés : (1) la représentation des femmes sur le marché du travail dans l’industrie minière canadienne, (2) l’impact que les nouvelles technologies auront sur la main-d’œuvre de l’industrie minière et (3) la demande accrue pour des travailleurs possédant des compétences en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM).

« L’Aperçu du marché du travail dans l’industrie minière canadienne 2019 du Conseil RHiM est une formidable ressource pour notre industrie. En améliorant notre compréhension de notre marché du travail et en cernant les éventuelles pénuries de travailleurs, le Conseil RHiM aide l’industrie à prendre des mesures proactives pour atténuer les pénuries de main-d’œuvre qualifiée causées principalement par les départs à la retraite », a déclaré Erin Mills, directeur recherche en matière de ressources humaines et information du marché du travail du Conseil RHiM.

Cliquez ici pour consulter une copie numérique du rapport 2019.

– 30 –

À propos du Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (Conseil RHiM)

Le Conseil RHiM est la source d’information sur le marché du travail dans l’industrie minière au Canada. Le Conseil RHiM est un organisme sans but lucratif indépendant qui a pour mission de stimuler la collaboration entre les sociétés d’exploitation et d’exploration minière, les syndicats, les sous-traitants, les établissements d’enseignement, les associations minières et les groupes autochtones. Il cherche également à cerner et à relever les défis du secteur canadien des minéraux et des métaux sur le plan des ressources humaines et de la main-d’œuvre.

Pour en savoir plus

William Meyer
Directeur, Marketing et communications
Conseil des ressources humaines de l’industrie minière
613 270-9696, poste 58
wmeyer@mihr.ca